Le site pour trouver votre assurance auto moto au meilleur prix

Vos Questions

Nous reprenons ici les questions les plus courantes sur le site Yahoo Q&A.

L’un des problèmes capitaux qui tracassent les propriétaires de voitures demeure le choix de la meilleure assurance auto. En réalité, souscrire à une telle assurance est obligatoire. Cependant, plusieurs éléments sont pris en compte avant tout choix. Pour vous aider à mieux choisir, voici quelques astuces.

Quels sont les différents types d’assurance auto

En général, il y a trois types d’assurance auto. On distingue d’abord l’assurance responsabilité civile qui est indispensable, car elle couvre les dégâts matériels et corporels causés par le conducteur. Le mini-omnium et le full omnium sont des assurances complémentaires qui jouent chacun des rôles distincts. De plus, il y a aussi trois types d’assurance supplémentaire. Il s’agit des assurances assistance, protection juridique et conductrice qui ont eux aussi des fonctions qui leur sont propres.

Choisir en fonction de votre profil

Le profil est très capital dans le cout de l’assurance auto. Votre résidence, votre métier, votre âge et la vétusté de votre permis de conduire sont pris en compte lors de l’estimation du montant de la prime. Notez que les jeunes conducteurs sont considérés comme des profils à risque à cause de leur petite expérience de conduite.

Pour cela, ils sont confrontés à une élévation automatique de la prime de leur assurance auto durant les trois premières années du permis de conduire. Ils ont alors l’occasion d’avoir une assurance auto de jeune conducteur. Retenez alors que l’ancienneté de votre permis vous est avantageuse.

Votre véhicule est-il en bon état??

L’état de votre véhicule fait aussi partie des pistes de tarification. La distance parcourue, le mode de stationnement, sa valeur ou sa puissance et l’usage que vous en faites jouent en fait un rôle capital sur le tarif de la prime d’assurance auto. Par conséquent, une assurance tous risques serait convenable à ceux qui conduisent des véhicules neufs en raison du niveau supérieur de sa couverture. Dans le même temps, une assurance au tiers conviendrait mieux à un véhicule d’occasion de faible valeur qui dispose à son compteur un nombre incalculable de kilométrages.

Les garanties optionnelles

Il est très capital qu’une personne qui est assurée détermine de façon très claire ses besoins en ce qui concerne les garanties. Ainsi, il peut facilement choisir l’assurance qui lui est plus nécessaire. Il pourra également annuler ou invalider celle qui n’équivaut pas à ses aspirations.

Choisir la meilleure qualité de couverture

Il est nécessaire que vous ayez une idée précise de vos aspirations personnelles pour faire un meilleur choix de couverture. Pour cela, il y a beaucoup de niveaux de protection.

La responsabilité civile automobile ou la formule au tiers

Elle prend en charge les frais en rapport avec les dégâts physiques et matériels qu’une tierce personne aurait subis et dont le propriétaire ou le conducteur principal est responsable. Elle est la moins couteuse et la moins rentable.

La formule intermédiaire

Celle-ci est une consolidation de la couverture au tiers. C’est-à-dire que les contrats d’assurance auto intermédiaire sont altérables et varient en fonction de l’assureur par les garanties qu’il offre.

La formule qui couvre tous les risques.

Cette formule vous donne un niveau supérieur de garanties au véhicule et à son conducteur. Plus clairs, lors d’un éventuel dommage, ceux qui bénéficient d’une assurance tous risques sont simplement et facilement dédommagés.

La comparaison des offres pour faire une sélection claire de votre assurance

Retenez que plusieurs critères sont pris en compte lors d’un choix d’assurance auto et constituent une fonction d’évaluation du tarif des primes d’assurances. Par conséquent, vous devez faire usage d’un comparateur d’assurance pour avoir une excellente idée sur les garanties en jeu. Vous pourrez après cela faire un meilleur choix d’assurance. Cela vous permettra par ailleurs de diminuer le prix de votre assurance auto. Voici à présent les informations essentielles qui peuvent permettre un bon choix de l’assurance auto. Vous pouvez vous lancer.

Le marché de l’assurance voiture étant extrêmement compétitif, les compagnies d’assurances déploient des efforts considérables dans le but d’attirer de nouveaux assurés et les souscripteurs ont l’embarras du choix. Ainsi, il est possible de faire une souscription en ligne. Pourquoi recourir à une assurance auto en ligne??

La praticité de la souscription

En général, souscrire en ligne offre plusieurs avantages non négligeables qui sont uniquement accessibles sur la toile. La souscription de l’assurance auto en ligne permet à celui qui souscrit de s’affranchir de diverses contraintes (offres abondantes, déplacement, temps, etc.). Elle vous garantit la liberté de consulter des offres distinctes et de prendre votre temps pour réfléchir avant de passer le contrat. Et tout cela, avec seulement quelques clics.

Vous avez particulièrement la possibilité de faire recours à un comparateur d’assurance auto qui constitue un moyen très pratique et très efficient pour dénicher une offre résidant à vos besoins. En plus d’offrir la possibilité de comparer, le comparateur propose aussi des conseils pertinents et utiles.

Sur le comparateur, il suffit de remplir un formulaire. Vous renseignerez des informations sur vos antécédents d’assurance, votre profil de conducteur, le modèle de votre voiture, etc. Suite à tout cela, vous obtiendrez la liste des assureurs qui proposent des garanties correspondant à votre profil.

L’avantage c’est que les contrats proposés sont ordonnés par prix. Il est alors plus simple d’effectuer une comparaison en ligne du prix des assurances auto offertes par chaque assureur. C’est une très bonne méthode de faire des économies.

Le temps de réflexion

La souscription d’une assurance auto en ligne assure au signataire l’aubaine de définir la formule qui lui semble la plus appropriée. En tant que souscripteur, vous pouvez faire votre choix en toute quiétude, car vous disposez d’un temps de réflexion bien large.

En effet, vous aurez le temps d’étudier en détail toutes les différentes options que proposent les diverses compagnies d’assurance auto. Vous avez également la possibilité de faire un point sur les avantages ainsi que les inconvénients de chaque formule.

L’étape de la souscription

Après le choix de votre assureur, passez à la phase de souscription. La souscription en elle-même présente aussi de nombreux bénéfices. Tout d’abord, vous gagnez du temps. Il n’est en réalité plus nécessaire désormais de vous rendre dans une agence, mais vous pouvez rester chez vous pour comparer et souscrire.

De même, vous avez la liberté d’accéder aux services de souscription en tout temps, car ils sont disponibles 7 j/7 et 24 h/24. La souscription d’une assurance auto en ligne est encore plus écologique : fini les déplacements et la paperasse.

Qu’en est-il du contact humain 

Après avoir trouvé l’offre convenable, si vous avez besoin d’informations complémentaires ou vous souhaitez obtenir de l’aide lors de la souscription, il suffit d’opter pour un rappel et d’être alors accompagné par un conseiller au téléphone.

En outre, gérer la vie de votre contrat devient aisé. Un simple appel téléphonique ou un échange de mail est suffisant pour que toutes vos pièces soient transmises via votre espace personnel. Dans certains cas, il est même possible d’accéder à un conseiller dédié.

Assurance auto en ligne : l’opportunité pour faire des économies

En plus de la mise en concurrence des offres à travers le comparateur en ligne qui simplifie la recherche d’une assurance auto moins chère, souscrire en ligne permet aussi de trouver des entreprises d’assurance strictement présentes sur internet. Les avantages de ces dernières sont :

  • Généralement moins chères : elles se déprennent d’une équipe physique d’agence et cette baisse de frais peut être répercutée sur leurs tarifs?;
  • La souscription en ligne est directe et sans intermédiations : pas de commission à prélever par un intermédiaire, cela joue encore sur le tarif final proposé.

Depuis le 1er janvier 2015, résilier son assurance devient plus facile. En effet, la loi sur la consommation dite « loi Hamon » prévoit un assouplissement des règles qui régissent la procédure de résiliation d’un contrat d’assurance.

 

assurance_auto52

Résilier quand on veut

Avant le 1er janvier 2015, les contrats d’assurance étaient, le plus souvent, renouvelés chaque année de façon tacite. L’assuré pouvait résilier son assurance seulement dans les deux mois précédents la date anniversaire de son contrat et les 20 jours suivants la réception de son avis d’échéance (loi Chatel).

Avec la loi Hamon, l’assuré qui souscrit un contrat d’assurance après le 1er janvier 2015, peut désormais résilier son contrat d’assurance à tout moment, sans frais ni pénalités, une fois passée la première année d’adhésion. En ce qui concerne les contrats souscrits avant le 1er janvier 2015, il faudra attendre la prochaine date d’échéance avant de pouvoir bénéficier de la faculté de résiliation à tout moment.

Procédure de résiliation

Pour résilier, l’assuré devra notifier sa volonté de mettre fin à son contrat à son assureur. Il peut également demander à son nouvel assureur d’agir en son nom. La résiliation prendra alors effet 30 jours après la réception de la demande.

L’assuré ne paye alors que la partie de sa cotisation d’assurance qui le couvre jusqu’à ce que la résiliation prenne effet. L’assureur devra rembourser le solde de la prime versé par l’assuré dans un délai de 30 jours.

Quels contrats sont concernés ?

Tous les contrats ne sont pas concernés par la loi Hamon. La réforme vise les contrats d’assurance auto, deux roues et d’assurance multirisque habitation. Elle touche également les assurances dites affinitaires, comme par exemple l’assurance de matériel informatique, qui constitue le complément d’un bien ou d’un service.

Cas particulier

En cas de résiliation d’un contrat d’assurance obligatoire (responsabilité civile auto ou responsabilité locative), les formalités liées à la résiliation doivent être accomplies par le nouvel assureur qui devra s’assurer que le client reste bien couvert pendant toute la durée de la procédure de résiliation.

Faciliter la résiliation pour plus de concurrence

L’objectif de cette mesure est de permettre à l’assuré de faire jouer la concurrence entre les compagnies d’assurance et ainsi faire baisser les prix.

Vous venez d’acquérir et votre permis et votre première voiture ? Vous voulez avoir des tarifs assurances intéressants ? Vous ne vous retrouvez dans le dédale d’assurances et de services proposé ? Ceci s’adresse à vous, voici quelques conseils pratiques afin de vous orientez et vous conseiller sur les bonnes démarches à suivre, suivez le guide…

assurance_auto68

Se méfier des offres trop intéressantes : il y a peut être un « piège »

Il y a un vaste éventail d’options ainsi que de formules proposées selon les assureurs. Bien sur, il faut passer au peigne fin toutes les offres proposées par ceux-ci afin de trouver la meilleure offre qui soit. Il est donc profitable à ‘intéressé de faire jouer, ici encore la concurrence. Mais prudence, les offres commerciales proposes pourraient sembler être très intéressantes et peuvent pourtant cacher anguille sous roche. La prudence est de mise car ce genre de réduction cache peut être des tarifs peu avantageux. Il faut donc éviter de tomber dans le piège.

Pour un jeune,  les souscriptions en ligne peuvent être la bonne chose à faire si l’assurance des parents est trop chère

Souscrire en ligne peut être bénéfique et comporter de bons cotés. En effet, pour un jeune conducteur, bien que le meilleur choix qui soit est la fidélité  l’assurance des parents surtout si le jeune conducteur est déclaré « conducteur secondaire » (il pourra avoir des garanties optimums et aura un bonus de la part de l’assurance), si l’assurance des parents est trop chère, il vaut mieux souscrire en ligne. Souscrire une assurance en ligne permet, en effet, de mieux comparer les offres intéressantes et ainsi dénicher les « perles rares », des économies conséquentes peuvent être ainsi faites grâce à ce geste simple et pratique.

Bien sur, ces conseils ne sont là que pour vous orienter vers la bonne attitude à adopter pour être assuré convenablement, et ne sont là qu’à titre indicatifs. Pour avoir plus de précision l’avis d’un spécialiste peut s’avérer utile, à vous de jouer

 

Les offres et les formules d’assurances automobiles sont diverses. Le choix est multiple. Dans ce dédale d’offres différentes, trouver les contrats proposant des offres avantageuses, moins chères n’est pas facile. Vous voulez trouver les meilleures offres ? Vous vous demandez comment procéder pour les dénicher ? Voici quelques précisions sur ce point, suivez le guide !

assurance_auto72

Comparer les offres, remplacer une offre trop désavantageuse et trouver une offre adaptée selon vos critères

Ce mode opératoire sera désormais possible lors de la mise en place de la Loi Hamon sur la résiliation des contrats d’assurances qui devrait rentrer en vigueur d’ici 2015. En effet, les contrats  d’assurances couvrent une durée de 12 mois, soit un an et sont automatiquement renouvelés à chaque fois que l’année est passée. L’assuré peut aussi résilier le contrat d’assurance  avant terme par une lettre recommandée deux mois avant la date d’échéance, au plus tard.

Quand vous aurez fini de la résilier vous pourrez enfin chercher un autre contrat. La première chose à faire est de comparer les offres, grâce aux simulateurs ou des comparateurs, disponibles l’un comme l’autre, en ligne.

Scruter les clauses des contrats d’assurances  et les montants des franchises

Un contrat d’assurance peut aussi comporter des clauses. Les passer au crible est toujours une bonne chose. Bien sur, vérifier le montant des cotisations est assez normal mais il faut aussi bien analyser les conditions d’assurances et surtout le montant des franchises. La franchise est la somme à votre charge en cas d’accident où vous êtes responsable mais aussi pour des dommages sans tiers.

Certaines offres de compagnies d’assurances pourront vous sembler être alléchantes, mais il faut faire attention. Les tarifs de ces compagnies, même basses, les  montants des franchises pourraient être éventuellement  faramineuses.

Vous avez maintenant les cartes en main avant de vous lancer dans la quête du graal du contrat d’assurance automobile idéal. Les conseils les plus élémentaires restent : bien s’informer et bien lire le contrat, voire relire le contrat plusieurs fois avant de le souscrire. Alors, la balle est dans votre camp !

Lorsque vous êtes au volant, vous n’êtes jamais loin d’un incident voire même un accident de la route. Sachez que même au moindre petit incident, déclaré trop souvent,  vous êtes sus le risque de recevoir un Bonus de la part de votre Compagnie d’assurance. Explications.

Pas d’accident déclaré ? Vous recevrez de bons points de la part de votre assureur

Effectivement, avec le système de Bonus et de malus, l’assureur peut vous accorder un bonus de 5% si vous n’avez déclaré aucun accident responsable en un an. Ce qui veut dire que votre tarif de basse va se  voir baisser de 5%.

Dans le cas contraire, si vous avez déclaré un accident ou des petits incidents fréquents à votre assureur, vous vous faites pénaliser par un malus, de la part de ce dernier. Majoré de 25%, votre tarif est très salé. Le malus peut être évité si la personne assurée n’est pas à l’origine de l’accident, c’est-à-dire que si la faute a été commise par une autre personne, un autre conducteur.

assurance_auto54

Pourquoi les assurances vous pénalisent elles par des malus ?

Le malus signifie que le cout de l’assurance qui est réparti en indemnisation et, ou en réparation est augmenté. Ce qui peut se traduire par une facture élevée pour l’assuré. Les réparations étant souvent très onéreuses. Attention, vous pouvez avoir un malus si vous êtes responsable de l’accident !

Le système de bonus malus mis en place par les assurances est aussi un bn myen pour pousser les individus à être vigilants sur la route. Effectivement, de peur d(un malus , ceux-ci sont incités à conduire plus prudemment, ce qui rend le système bonus malus plus efficace là ou les campagnes de sensibilisations ont faillis. La peur d’un malus peut sauver la vie des gens ? Toutefois, on ne le vous dira jamais assez, soyez prudents sur la route, aussi bien pour votre bien et celui de vos comptes.

Le Fonds de garantie aux assurances obligatoires (FGAO) vient de publier son rapport. Si le nombre de dossiers traités représente une fausse accalmie avec 27 164 dossiers traités en 2013, soit 1 713 de moins qu’en 2012. En effet, c’est la première fois en 5 ans que le nombre de cas traités par l’organisme a enregistré une baisse, qui était toujours en hausse depuis 2009.

 assurance_auto54

Le nombre des non-assurés:

Avec aucune méthodologie ni moyen fiables mis en place pour le moment, il est très difficile de déterminer leur nombre exact. Toutefois, la FGAO avancerait que 370 000 à 740 000 véhicules circuleraient dans toute la France sans assurance. Pour pallier à cette situation et afin de disposer d’une meilleure base de données sur leur nombre, la FGAO propose la solution suivante.

Il faudrait centraliser dans un répertoire unique les immatriculations des véhicules et les contrats d’assurance qui permettrait alors de recenser toutes les véhicules qui sont en situation de non-assurance. La mise en place de cette base de données permettrait aussi d’aviser les propriétaires de ces véhicules non-assurés afin qu’ils puissent prendre les mesures qui s’imposent pour régler leur situation ou dans le cas contraire, de les sanctionner.

Le cas d’accident.

La mise en place de cette base de données permettrait aussi d’aviser les propriétaires de ces véhicules non-assurés afin qu’ils puissent prendre les mesures qui s’imposent pour régler leur situation ou dans le cas contraire, de les sanctionner.

En effet, toujours selon la FGAO, 87,6 millions d’Euros ont été déboursés pour indemniser les victimes d’accidents corporels par les véhicules non assurés. Indemnisation qui impliquerait même les véhicules assurés car 2% de ces fonds ont été prélevés de la caisse des contrats d’assurance sur les responsabilités civile automobile.

Le profil des non-assurés.

Lors de ce dernier rapport, le profil type du conducteur non assuré est plus précis. Il s’agit surtout de jeunes conducteurs. 59% ont moins de 35 ans et 27% n’ont même pas 25 ans. Parmi eux, il y a ceux qui continuent de rouler suite à une suspension ou résiliation de contrat.

Le non-paiement représente 45% des cas et il y aurait 34% de nullité de contrat suite à des fausses déclarations sur le statut de conducteur principal / secondaire ainsi que la non-déclaration de ses antécédents, entre autre un précédent retrait de permis ou les condamnations antérieures issues des conduites en état d’ivresse.

scooter assuranceVous venez d’acquérir un scooter pour réduire vos temps de transport pour vous rendre le matin à votre travail car la circulation en région parisienne devient de plus en plus difficile en voiture.

Votre grand enfant a besoin d’un deux roues motorisé pour aller au lycée distant de quelques kilomètres sans transport en commun disponible pour cette destination.

Comment l’assurer ? Pour quelles garanties ? Et surtout à quel coût ?

Il est vrai que les compagnies d’assurances sont légions et que choisir une assurance au bon prix peut relever du défi ! Et je ne parle même pas du temps à y consacrer entre les recherches intensives sur le net à explorer les conditions générales de l’un et la FAQ de l’autre, ainsi qu’éventuellement les rendez-vous physiques dans les agences conseil où il est difficile de partir sans rien contracter.

Bref, choisir son assurance pour son scooter est un vrai parcours du combattant. Oh, il est toujours possible de choisir la première venue, mais cela pourrait vous coûter trois à quatre fois plus cher qu’ailleurs ! Quand on sait que les deux roues sont des proies faciles pour les voleurs en tout genre, on comprend pourquoi certains assurances préfèrent gonfler le montant des cotisations. Si votre scooter est un peu ancien, une bonne idée pour faire des économies est de ne pas l’assurer contre le vol. Les brigands aiment le clinquant !

Réfléchissez à deux fois aux options d’assurance indispensables pour vous. Bon, ça c’est fait, maintenant on passe à la suite, à savoir trouver la compagnie d’assurance la moins chère à couverture égale. Et là, ça devient le far West !

Heureusement pour vous, il existe depuis peu un comparateur d’assurance spécifiquement dédié aux scooters. Sans trop d’effort il vous proposera des tarifs vraiment compétitifs que vous ne retrouveriez pas si vous passiez directement par votre assureur habituel. Et oui, c’est un secret de polichinelle, passer par un comparateur est toujours moins cher que de passer en direct avec une compagnie d’assurance !

Afin d’avoir plusieurs propositions d’assurance, cliquez ici pour comparer les offres.

Je pourrais également vous parler du choix de la marque de scooter, ce qui a une grande incidence sur les frais de réparation et d’entretien, mais c’est une autre histoire que je réserve pour mon prochain billet.

 

Félix

Le gouvernement français va encore durcir l’an prochain le dispositif du bonus-malus automobile, qui a déjà coûté 2,3 milliards d’euros depuis sa mise en pla…
Video Rating: 0 / 5

Le barème du malus 2013 est au cœur des débats. Imbroglio autour du vote, détails d’applications, conseils… le journal TV d’Auto Plus fait le point. Egalem…

Plus de questions sur Malus Automobile